De l’outil de transport, au compagnon de sport

L’invention de la roue... Une révolution !

 

L’invention de la roue révolutionne la traction, le travail du cheval est facilité, il a la possibilité de tirer des charges lourdes plus rapidement. Émergent alors deux types de voitures : à quatre roues et à deux roues.

 

L'attelage,  les hommes et la guerre

 

Les nombreux avantages qu’offrent les attelages à deux roues ne passent pas inaperçus : maniabilité et rapidité en font des armes de guerre sans précédent.

 

Une nouvelle force motrice

 

Au Moyen Âge la force motrice des animaux remplace celle des hommes, tout particulièrement pour les travaux agricoles. Le cheval permet un gain de temps et d’énergie sans précédent.

 

Le premier transport public

 

A la fin du Moyen Âge l’attelage devient un moyen de transport, les voitures connaissent d’importantes évolutions : plus grandes et plus confortables, elles sont équipées de suspensions qui apportent sûreté et sécurité de conduite.

 

Apparition de l'automobile… puis de l’attelage de sport

 

Le début du XXe siècle est marqué par l’apparition de l'automobile qui signe le déclin de l’attelage en tant qu'outil de transport. 

 

A partir de 1970, le cheval devient le compagnon de sport que l'on  peut admirer lors des concours d'attelage aujourd'hui.

le cheval, cet athlete en concours d'attelage

Avant tout un cheval de compétion d'attelage est un sportif de haut niveau qui est préparé sur plusieurs années afin d'enchainner les épreuves.

 

3 épreuves composent un concours d'attelage comme celui de Rennes.

 

Celui-ci peut avoir deux types d'enchainement :

 

Dressage - Maniabilité - Marathon

ou

Dressage - Marathon - Maniabilité

 

Le deuxième enchainement de tests permet de donner un second rôle à la maniabilité; celui de tester la récupération des chevaux après l'épreuve de marathon, car une fois les chevaux fatigués, leur écoute est amoindrie.

 

Eh oui, c'est du sport ! Le meneur se doit de gérer l'effort de son équipage (1, 2 ou 4 chevaux) avec ses grooms.

 

Les véterinaires contrôlent réguliérement la santé et le bien être des chevaux pendant toute la compétition !

Le Dressage

Dans ce test les attelages présentent une succession de figures imposées.

Le but est de juger la la régularité des allures des chevaux, leur impulsion, leur légèreté.

Le meneur quant à lui est jugé sur sa position et la précision de ses ordres.
Enfin, les attelages présentent leur reprise en tenue d'apparât car l'harmonie générale de l'attelage est également prise en compte !

Le Marathon

Le test du marathon est sans aucun doute l'épreuve la plus spectaculaire d'un concours d'attelage !

Il s'agit d'une épreuve de vitesse, où les attelages doivent passer plusieurs obstacles dans un ordre déterminé.

Le meneur doit faire preuve de précision et de vitesse car l'épreuve se joue au chrono.
Pour le bien-être des chevaux des contrôles vétérinaires sont effectués afin de s'assurer que l'épreuve qui les attents respectera leur intégrité physique

 

 

La Maniabilité

La maniabilié est un test de précision. Les attelages doivent passer à travers des "portes" matérialisées par des cônes surmontés d'une balle. Au moindre frôlement la balle tombe et c'est une pénalité.

Les meneurs doivent allier vitesse et précision dans leur guidage.

Placée après le marathon, la maniabilité devient plus complexe car les chevaux, fatigués, sont parfois moins à l'écoute du meneur et vont plus facilement à la faute.

 

 

Association des Concours d'Attelage de Rennes
Site de La Prévalaye

35 000 Rennes

l'info presse !

Retrouvez dès à présent toute notre actu sur

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association des Concours d'Attelage de Rennes - ACAR